Un dessin à dessein

Girl with balloon (Bansky)

Vendredi 5 octobre 2018, la peinture encadrée « Girl with balloon » de l’artiste Bansky est vendu aux enchères chez Sotheby’s pour la somme équivalente de 1,4 millions de $. Au moment même où la vente est conclue, l’œuvre émet un son d’alarme et le dessin qu’elle contient s’autodétruit à travers une broyeuse de document discrètement intégrée au cadre…

La réaction de l’acheteur a dû être terrible. Une telle somme partie en morceaux de toile… devant tout le public de la vente, et relayé en vidéo sur tous les réseaux sociaux…

Mais, paradoxalement, le fait que cette œuvre s’autodétruise lui donne, à mon avis, une valeur encore plus grande, et un sens d’autant plus profond.

Bansky, dans son génie, avait donc prévu ce qui arriverait un jour, dès la conception de cette œuvre en 2006. Cette peinture, n’est pas un simple dessin. C’est un dessein ! Elle prend alors un tout autre sens que le simple graphisme qu’elle représente. Le cadre lui-même est une partie intégrante de l’œuvre. L’œuvre dans son ensemble n’est pas figée : elle est réactive et elle est prévue pour réagir à un instant précis de son histoire d’œuvre. L’œuvre en tant qu’objet, que nous pensions inanimé, prend soudainement vie et s’affirme en tant qu’œuvre évolutive et sensible à son traitement. En l’occurrence, elle réagit au moment-même où elle change de propriétaire, avec sa propre susceptibilité, en réaction à une transaction d’argent conséquente. L’œuvre semble se jouer des spéculations de salles de vente, elle semble vouloir revendiquer sa propre existence d’objet de façon théâtrale.

L’objet devient sujet, en agissant de façon intentionnelle devant une situation qui le concerne : sa propre histoire d’œuvre d’art.

À l’image de cette petite fille qui vient de laisser filer son ballon gonflé d’hélium, s’envolant inexorablement vers le ciel, la peinture file entre les mains de son acquéreur dès qu’il en prend possession. Impuissant devant cette situation, car l’œuvre ne peut pas être arrêtée dans sa détermination soudaine. Une détermination prévue par Bansky, programmée ou bien déclenchée par Bansky lui-même (ou un complice) quelque part dans la salle de vente… 12 ans après la conception de l’œuvre.

L’œuvre contenait un sens occulte. Nous avions déjà des possibles interprétations sur ce dessin, mais voilà que le cadre se rappelle à nous comme élément de l’œuvre, et que l’ensemble change d’interprétation. Elle découvre un sens caché jusqu’alors, une intention artistique de génie. Pas une simple peinture, mais quasiment un acte de critique du commerce des œuvres d’art. La mise en scène démesurée des enchères, la folie des prix que peuvent atteindre certaines œuvres.

La vente aux enchères devient alors elle-même une nouvelle œuvre : c’est une performance (happening), fugace et insaisissable. C’est cela tout le génie que je vois dans l’artiste : créer une méta-œuvre, une œuvre au-delà de l’œuvre, transcendentale ; y placer un sens caché, potentiel, que chacun peut révéler à sa façon ; faire de son art un projet (le chemin) plus que les objets (objectifs) eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *